Signature des conventions tripartites entre l’AGEROUTE, les ADR et les conseils régionaux et le District de BamaKo

 

 

 

Afin d’offrir aux communautés locales des infrastructures routières de qualité, l’Agence d’Exécution des Travaux d’Entretien Routier(AGEROUTE), les Agences de développement Régional, les conseils régionaux et le District de Bamako, ont signé, hier (6 janvier 2019), à l’Hôtel Maeva Palace de Bamako, des conventions de partenariat tripartites. La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur général de l’AGEROUTE, Mohamed Attaher Ag Hamani entouré de son staff. Les ADR présentsétaient représentés par leur directeur général et ou Directeur Général Adjoints et les Régions par les Présidents des Conseils Régionaux et les autorités intérimaires.

 

En effet, à la demande de coopération de l’Agence d’Exécution des Travaux d’Entretien Routier (AGEROUTE) avec les Agences de Développement Régional du Mali, le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a adressé une correspondance aux Présidents des Collectivités Territoriales et Autorités Intérimaires du Malipour la mise en place avec l’AGEROUTE d’un partenariat fructueux en perspective. Dans ce cadre, ila été organisé entre l’AGEROUTE et certaines Agences de développement régional dont celles de Bamako etla région de Ségou, plusieurs réunion d’échanges. Les échanges se sont focalisés sur les modalités pratiques de la mise en œuvre du projet d’aménagement urbain des régions et du District de Bamako, d’une part et la signature des conventions de partenariat tripartite entre l’AGEROUTE, les collectivités régions et les Agences de Développement régional.

Aujourd’hui, les trois (03) partenaires à savoir les maitres d’ouvrages (représentés par les conseils régionaux, les autorités intérimaires et le District de Bamako), les représentants des maitres d’ouvrages (représentés par les Agences de développement régional) et la maitrise d’ouvrage déléguée (représentée par l’AGEROUTE) ont convenu de signer lesdites conventions de partenariat tripartites.

Pour le Directeur général de l’AGEROUTE, ces accords de coopération premettront entre autre aux collectivités territoriales de bénéficier de l’appui conseil et l’accompagnement de son agence en matière de maitrise d’ouvrage du développement régional et local, notamment dans le domaine de l’entretien et le réhabilitation des infrastructures routières, la promotion des entreprises locales, les GIE en BTP et bureaux d’études, et l’offre de perspectives économiques à la jeunesse dans les régions concernées et le District de Bamako. Pour lui, la mise en commun des efforts est indispensable pour la reussite des missions des diferentes structures. Car, dit-il, le contexte est caractérisé d’une part par la faiblesse des ressources financières mobilisables et lesexigences de plus en plus croissantes des populations en matière de développement d’infrastruces régionales et locales d’autres part.

De son côté le directeur général de l’Agence de développement régional de Bamako, Mahamoudou Wadidié, a expliqué que la signature de cette convention intervient à un moment où notre pays s’est engagé véritablement sur la voie du développement avec comme pierre angulaire la régionalisation. Selon lui, il fallait doter les collectivités territorialesd’outils techniques pour les accompagner sur les questions de développement local et régional. Afin de pouvoir travailler dans l’identification, dit-il, la mise en œuvre et la gestion des infrastructures routières qui ont besoin d’aménagement, d’entretien ou d’une mise à niveau. « L’un des enjeux de cette convention est de ne pas répéter la même chose » a-t-il précisé, et d’ajouter qu’une une convention triennaleest alors définiequi peut aller vers une tacite reconduction. « Pour l’année 2020, les ADR qui ne l’ont pas fait encore doivent demander aux collectivités territoriales de leur ressort géographique, d’identifier les besoins en termes d’entretien. Ces besoins seront transmis à l’AGEROUTE », précisera le directeur général de l’ADR de Bamako. Vive la coopération entre l’AGEROUTE, les Collectivités territoriales et les ADR du Mali.

Mohamed DIAWARA, Chargé de Communication Digitale de l'ADR Bamako